Vous avez mis votre matériel en location ? Et vous vous apprêtez à le louer ?

Voici quelques précautions et conseils pour que cette location se déroule à merveille !

Fournir des matériels conformes
L’article L4321-2 du code du travail interdit de vendre, d’exporter, de louer, d’importer, de mettre à disposition des matériels qui ne répondent pas aux règles de construction qui leur sont applicables.

Il est donc impératif que votre matériel respecte les règles de conformité avant d’être mis en location. Auquel cas vous devez effectuer les mises aux normes de rigueur.

Attention, vous risquez une action en justice au plan pénal pour tout accident causé à une autre personne au moment de l’utilisation d’un matériel non conforme.

Proposer des matériels propres et en état de marche
Cela peut paraître évident mais le matériel que vous louez doit être propre mais surtout en état de fonctionnement. N’oubliez pas de vous mettre dans la peau du locataire : vous n’aimeriez pas louer un matériel qui ne fonctionne pas, alors pensez à vérifier le fonctionnement général de votre matériel !
Expliquer au locataire les conditions d’utilisation
Quand le locataire vient chercher votre matériel, pensez à lui expliquer les conditions et les instructions d’utilisation. Cela peut concerner le fonctionnement général mais aussi les éventuels réglages ou spécificités de certains matériels qu’il est nécessaire d’expliquer pour que le locataire s’en serve correctement.

Vous restez libre !
N’oubliez pas qu’en tant que propriétaire, vous restez toujours libre et surtout « votre propre patron » et à ce titre vous pouvez tout à fait :

  • Interdire l’utilisation de votre matériel à certains usages (ex : fumier pour les bennes)
  • Choisir le montant de la location
  • Augmenter le montant de la caution si votre matériel le nécessite
  • Refuser une demande de réservation si vous avez besoin du matériel aux dates demandées
  • Demander un retour du matériel propre et graissé