Vous êtes à fond dans les récoltes ? Prenez quelques minutes pour lire nos trucs et astuces et moissonner en toute sérénité ! 

 

La moissonneuse-batteuse est surement, après le tracteur, l’outil préféré des agriculteurs !

 

Symbole de la récolte d’une année de travail, elle est l’un des outils les plus chers en propriété et souvent sous utilisés.
Qu’elles soient axiales ou conventionnelles, les moissonneuses possèdent beaucoup de pièces en mouvement et demandent beaucoup d’entretien. Pas d’inquiétude, cela n’empêche en rien le fait que la location de vos moissonneuses soit toujours possible !

 

Lorsque vous louez votre moissonneuse, pensez à informer vos locataires de ces petits conseils pour qu’ils l’entretiennent comme la prunelle de leurs yeux !

ASTUCE #1 LE GRAISSAGE 

Vous vous êtes probablement déjà emmêlés les pinceaux lorsque vous graissiez votre machine en ne sachant plus si vous aviez ou non graissé cette partie (graisseur).

 

De plus, toutes les parties d’une moissonneuse n’exigent pas d’être graissé systématiquement après chaque utilisation. Il n’est alors pas toujours facile de savoir ce qu’il faut graisser après 10, 15, 20 ou 25 heures de travail.
C’est pour cela que nous vous proposons une solution simple et très efficace : un code couleur pour chaque type de graisseur. Il vous suffit de faire un point de couleur (peinture) à côté de chaque graisseur.

 

Petit exemple :
Pensez aussi à répertorier l’ensemble des graisseurs par catégorie sur une feuille d’entretien. Il vous suffit d’inscrire dessus la position de la pièce et une grille de notation des dates de graissages réalisées à côté.
Cette feuille vous permettra ainsi de connaitre rapidement où sont situés les graisseurs, leur quantité pour chaque catégorie et s’ils ont bien été graissés.

ASTUCE #2 LE NETTOYAGE 

Le nettoyage régulier de votre machine est essentiel pour assurer le bon fonctionnement mécanique, limiter les risques d’incendie et augmenter la visibilité.

 

Les dépôts de poussière 
Nous vous conseillons de passer quotidiennement votre machine au souffleur à feuille thermique.  Cette solution retirera toute la poussière et paille déposée dans votre machine.
Attention : cette intervention doit être uniquement effectuée à froid. À chaud vous, vous exposez à des risques d’explosion.
Certaines parties ne se nettoieront qu’avec l’action de votre main ou outil de votre conception. Notre petit conseil : répertorier les dans votre feuille d’entretien. Et n’hésitez pas à les indiquer à votre locataire.

 

Le filtre à air 
Rien de particulier dans le nettoyage, un compresseur doté d’une soufflette à longue tige devrait suffire. Un conseil : régler la pression de votre compresseur à la sortie. Une pression trop forte pourrait détériorer le filtre et causer des dégâts au moteur.

ASTUCE #3 LES CHAINES ET COURROIES 

Il n’est pas toujours facile de connaitre l’état d’usure des chaines ou courroies.
Une solution simple existe : une petite marque pour indiquer la position à neuf de votre tendeur et en un clin d’œil vous verrez l’extension et le vieillissement de vos chaines et courroies.

 

Avec le temps la casse peut vite vous surprendre, même sur des éléments neufs.  Pour vite changer la pièce, nous vous conseillons de faire un dessin du circuit suivi par la courroie.  Plus besoin de réfléchir lors de l’installation !

ASTUCE #4 LA BARRE DE SECTION 

Les sections de votre coupe peuvent par moment casser ou être totalement usées. Pour repartir plus rapidement, garder toujours des sections neuves dans la caisse à outils si vous avez des fixations boulon. Ainsi qu’une barre de coupe de rechange si vos sections sont fixées par des rivets.

ASTUCE #5 LA VISIBILITÉ

La moissonneuse travaille souvent dans la poussière et demande une bonne visibilité en raison de son gabarit. Le nettoyage des vitres devient donc vite nécessaire. Pour faciliter cette étape, un des membres de WeFarmUp nous a indiqué qu’il utilisé une petite passerelle roulante en échafaudage. Avec celle-ci, il a alors accès à tous les points en hauteurs de la machine sans échelle, et sans risque.

 

La visibilité de l’environnement peut passé par l’ajout d’une petite caméra à l’arrière de la machine.  Cela vous facilitera les marches arrière et limitera les risques de collision.  La rentabilité de cet appareil peut être accentuée en l’utilisant sur d’autres outils comme un pulvérisateur.

 

Dernier point, la visibilité passe aussi par une bonne luminosité autour de soi de jour comme de nuit.  Pour cela, pensez à ce que toutes les lumières soient en état de fonctionnement.

 

              
L’ensemble de ces astuces n’a pas pour objectif d’augmenter votre rendement.  Mais cela vous aidera dans vos travaux pour gagner du temps et diminuer la pénibilité de deux éléments essentiels à votre débit de chantier.

 

Bonne moisson !